Éthylotest : Guide complet pour bien le choisir

Depuis l’invention des véhicules à moteur, l’histoire de l’automobile a certes été émaillée de formidables avancées. Mais on a également assisté à maints épisodes de drame. Aujourd’hui encore, en dépit de toute la technologie présente à bord des véhicules, des tragédies ont lieu quotidiennement. Des milliers de cas d’accidents de la circulation sont ainsi répertoriés chaque année. Et dans ce registre, les cas d’accidents impliquant une conduite en état d’ivresse sont légions. Les périodes de fêtes étant généralement celles où la fréquence de ces drames est la plus élevée. C’est dans l’objectif de limiter au maximum les cas de conduite en état d’ivresse que l’éthylotest a été conçu. Aussi appelé alcootest, à quoi sert-il ? Qu’en pense la loi ? Quel est son importance pour le conducteur ? Comment s’en servir ? Est-ce vraiment fiable ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir ici.

Bien choisir son éthylotest pour voiture

Meilleur éthylotest pour voiture : La sélection tout pour la voiture

Qu’est-ce qu’un éthylotest ?

éthylotestDepuis 2006, l’alcool est l’une des plus importantes, sinon la principale cause des cas d’accidents mortels sur les axes routiers. Un peu plus de 30% des cas de décès sur la route en 2011 sont dus à des accidents où le facteur alcool est impliqué. Selon l’ONISR environ 1150 vies auraient été épargnées si aucun conducteur avec un taux d’alcool élevé n’avait pris le volant.

C’est donc pour des raisons évidentes de sécurité que l’éthylotest est devenu un accessoire indispensable pour tout conducteur. Ce dispositif encore appelé alcootest permet d’évaluer le taux d’alcool dans le sang à travers l’air expiré par le conducteur. De façon globale ces outils peuvent être regroupés en deux grandes catégories que sont : l’éthylotest chimique et l’éthylotest électronique.

Les 5 meilleurs éthylotests jetables chimiques

Accessoire auto #1
Lot de 50 Ethylotest (Norme NF)
Autocollant-immatriculation
69,90 EUR
Accessoire auto #2
Lot de 20 Ethylotest (Norme NF)
Autocollant-immatriculation
29,99 EUR
Accessoire auto #3
Lot de 2 Ethylotest
Turdus
3,00 EUR
Accessoire auto #4
Lot de 2 Ethylotest (Norme NF)
Autocollant-immatriculation
2,95 EUR
Accessoire auto #5
Lot de 25 Ethylotest (Norme NF)
Autocollant-immatriculation
39,00 EUR

Les 5 meilleurs éthylotests électroniques

Le cadre légal de l’éthylotest

éthylotest voitureL’éthylotest est principalement utilisé par les forces de l’ordre durant les contrôles faisant suite à certaines infractions routières. Ce dispositif spécial introduit une technologie permettant de s’assurer de la capacité du conducteur à prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Mais il est également possible de s’en servir pour un usage personnel. C’est à la faveur du décret n° 2013-180 publié le 1er mars 2012 que la présence de l’éthylotest a été rendue obligatoire à bord de tout véhicule terrestre à moteur, exception faite des cyclomoteurs. Depuis son entrée en vigueur, ledit décret a fait l’objet de nombreuses controverses et aménagements. A la base, il y avait certes l’obligation légale de disposer d’un éthylotest fonctionnel. Mais la loi prévoyait également une amende forfaitaire de 11€ en cas de défaut de possession. Cette sanction a toutefois été révoquée par un autre décret entré en vigueur le 28 février 2013.

Aujourd’hui, vous êtes toujours tenu par la loi de posséder un éthylotest mais jusqu’à nouvel ordre, vous n’encourez aucune sanction si l’on n’en trouve pas dans votre véhicule. Cette mesure est dans un vaste programme d’action visant à lutter contre l’alcool au volant. Elle vient ainsi renforcer des dispositifs tels que l’obligation pour les établissements servant de l’alcool la nuit de posséder des moyens permettant au client de tester son alcoolémie. Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, tout ceci participe à la volonté des autorités de promouvoir l’autocontrôle chez les conducteurs.

Caractéristiques et fonctionnement d’un éthylotest chimique

éthylotest jetable chimiqueComme mentionné plus haut les éthylotests chimiques et électroniques sont les deux principaux modèles disponibles sur le marché. L’éthylotest chimique est le plus répandu et le moins cher aussi. Il se présente généralement sous la forme d’un ballon ou d’un sac à usage unique, et dans lequel le conducteur doit souffler et un tube d’analyse. Ce tube contenant des réactifs sensibles à l’alcool permettra de déterminer l’alcoolémie du conducteur. Il convient de rappeler que les limites sanguines légales autorisées depuis le 1er juillet 2015 sont :

  • 0,2 gramme par litre pour un conducteur novice en période probatoire
  • moins de 0,5 gramme par litre pour un conducteur expérimenté

L’utilisation de l’alcootest chimique est très simple et se fait en deux étapes. Dans un premier temps, le conducteur doit souffler dans le ballon ou le sac fourni dans le kit. Celui-ci a généralement une capacité d’un litre.

Après avoir gonflé le ballon il faut ensuite en fonction du kit, briser ou exercer une pression sur les deux extrémités du tube d’analyse. Le tube devra ensuite être placé à l’orifice du ballon pour être traversé par l’air qu’il contient. Il faudra bien entendu appuyer sur le ballon pour le vider de tout l’air qu’il contient.

Dans le cas où le réactif devient vert et que la réaction dépasse la ligne rouge tracée sur le tube, le conducteur devra chercher une alternative autre que celle du volant. L’éthylotest chimique est jetable et n’est pas réutilisable. Il faudra donc en disposer d’un nouveau à chaque test.

L’éthylotest anti-démarrage

éthylotest anti-démarrageDepuis 2015, les constructeurs automobiles se sont ralliés à la cause avec notamment la mise en service d’un système d’éthylotest anti démarrage (EAD). Bien que plus élaboré d’un point de vue technologique, l’EAD fonctionne également sur la base de l’air expulsé par le conducteur. Ce dispositif présente la particularité d’être directement relié au système électronique contrôlant le démarrage de la voiture. Son principe de fonctionnement est assez radical. Il s’agit tout simplement de bloquer le démarrage de la voiture dès que le système détecte un taux d’alcool trop élevé à l’issue du test. Un système un cran au dessus de la simple canne antivol vous en conviendrez !

Cette option reste assez marginale puisque le dispositif coûte assez cher. Il représente en effet un investissement de plus de 1.000€. Et comme toute autre option supplémentaire, son installation sur le véhicule est entièrement à la charge du propriétaire. Il faudra donc attendre un certain moment avant de peut-être assister à une généralisation de ce dispositif.

Il existe cependant des modèles d’éthylotest électronique portable qui coûtent une centaine d’euros environ. Et puis certains modèles ont même été conçus pour fonctionner avec vos smartphones. Dans ce registre la société Alcopass a récemment obtenu la certification européenne pour son boîtier d’éthylotest.

Il convient de mentionner à ce propos que tous les éthylotests sont soumis à des réglementations. En dehors de la date de péremption, l’éthylotest chimique est soumis à la norme de certification NF X 20 702. Et les modèles électroniques sont quant à eux soumis à la norme NF X 20 704.

L’éthylotest n’est pas infaillible

fiabilité éthylotestL’éthylotest est un outil d’une très grande importance dans la procédure pénale. En cas d’accident, le conducteur sera automatiquement soumis à un test de dépistage d’alcool et de drogue par les secours. Ces derniers transmettront immédiatement les résultats au policiers ou gendarmes présents sur place. Inutile donc de préciser que ce test va largement déterminer la tournure que prendra la suite des évènements. Mais face à l’importance de tout ceci, quel est le degré de fiabilité de l’éthylotest ?

Le tabac

La première insuffisance de ce test d’alcool concerne le tabac. D’après le docteur Thurin qui est l’origine de l’essai comparatif réalisé en février 2006 par 60 millions de consommateur, la consommation de tabac biaise les résultats du test. Le tabac aurait en effet un effet réducteur sur l’absorption d’alcool. La fumée et la nicotine présentes dans les poumons peuvent grandement affecter l’éthylotest et en fausser les résultats. Du coup le fumeur dont la concentration sanguine d’alcool est élevée (supérieure à 0,5g/l de sang) aura toutefois un résultat négatif à l’éthylotest.

La température

Pour être fiable l’éthylotest doit être réalisé dans la limite d’une certaine température. Les conditions optimales de température étant situées entre 10°C et 40°C. Au-delà de cet intervalle, le test est très peu fiable et les résultats sont non concluants.

Le timing

Il est généralement conseillé de patienter 15 minutes après le dernier verre pour faire le test. Toutefois le pic d’alcool n’est atteint qu’environ une heure après la consommation. Cela pose un problème de lisibilité des résultats. Il est plus que probable que l’éthylotest ne montre pas le niveau réel d’alcool dans le sang. Vous pourriez donc prendre la route alors que dans quelques dizaines de minutes vous ne serez plus en état de conduire en toute sécurité.

Pour nombre de ses détracteurs, l’éthylotest n’est pas un outil fiable. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui ont alimentées la polémique autour des mesures répressives qui avaient été annoncées. Mais au final la capacité de cet outil à détecter des concentrations sanguines élevées d’alcool dans la plupart des cas est avérée. Il appartient donc au conducteur de savoir garder la raison pour éviter de prendre le volant en état d’ivresse. Il existe bien des moyens de se déplacer et au final l’objectif c’est d’arriver à destination vivant.

éthylotest électronique

Ce qu’il faut retenir au sujet de l’éthylotest

La date de péremption de l’éthylotest chimique est généralement de deux années après sa fabrication. Il faudra donc penser à le remplacer de façon périodique. Il n’est utilisable qu’une fois. L’éthylotest électronique coûte plus cher mais il est réutilisable. Peu importe le modèle, la loi vous oblige à en avoir un qui soit conforme à la réglementation et en bon état de fonctionnement.

Si toutefois vous n’en possédez pas lors qu’un contrôle routier, vous n’encourez aucune sanction. La limite réglementaire est de moins de 0,5g/l d’alcool dans le sang. Un aménagement a toutefois été prévu pour les jeunes conducteurs. Pour cette catégorie, la limite est portée à 0,2g/l.

Éthylotest : Guide complet pour bien le choisir
5 (100%) 1 vote

Dernière mise à jour de la page le 2019-09-17