Mon assurance peut-elle m’obliger à installer une alarme dans ma voiture ?

Il est de notoriété publique que la plupart des victimes de vol de véhicule sont persuadées que ce qui leur est arrivé est un cas isolé. Et pourtant, les vols de véhicules arrivent fréquemment et sont parfois la conséquence de négligences et de défaut de précautions de la part du propriétaire. Aujourd’hui, les contrats d’assurance peuvent prévoir des clauses concernant la présence d’alarme dans la voiture, non pas en tant qu’option mais comme une exigence. L’assuré a-t-il encore le choix quant à cette exigence ?

Les incidents couverts par l’assurance du véhicule

couverture assurance voitureLes maisons d’assurance proposent une multitude de couvertures aux clients qui cherchent à assurer leurs voitures. Le but visé étant de leur permettre de jouir de leurs biens sans modération et en toute sécurité. Ces couvertures concernent entres autres :

  • Les accidents de voiture
  • L’assurance des passagers
  • L’assurance incendie
  • Les vols de voiture
  • Les vols des accessoires de voiture ou des biens contenus dans les voitures

Tous les avantages contenus dans ces différentes catégories d’assurance ne soustraient pas les clients d’un certain nombre d’obligations, de mesures et de précautions à prendre pour parer aux cas de vol par exemple.

Quels types de systèmes pour couvrir votre assurance vol ?

alarme volumétrique voitureDe nombreux propriétaires se rendent compte de la nécessité de disposer d’un système d’alarme uniquement après qu’on leur a frauduleusement soustrait leurs voitures. Ils découvrent qu’ils avaient non seulement la possibilité de prévenir le vol mais aussi de retrouver facilement leurs véhicules une fois le forfait commis.

En effet, il existe aujourd’hui une multitude de systèmes d’alarme que nous pouvons regrouper en deux catégories :

  1. Les systèmes antivols
  2. Les systèmes de tracking.

Le premier groupe prend en compte une panoplie de ressources dont on peut équiper une voiture soit pour dissuader le voleur à travers l’activation de la sirène ou pour immobiliser le véhicule en coupant le mécanisme du contact. Il s’agit en l’occurrence :

  • Des alarmes simples suffisamment fortes pour attirer l’attention des forces de l’ordre qui se trouveraient à proximité des lieux du forfait ;
  • Des alarmes périmétriques de voiture qui déclenchent une protection instantanée des portières, du capot et du coffre du véhicule. Grâce au système d’anti-remorquage associé à ce type d’alarme, le véhicule enregistre tout déplacement suspect en indiquant son parcours après vol ;
  • Des alarmes volumétriques de voitures qui protègent soit l’intérieur du véhicule (détecteur de mouvements à ultrasons) soit l’intérieur et l’extérieur du véhicule (détecteur de mouvements à hyperfréquence), etc.

Le second groupe est beaucoup plus discret et peut être activé soit :

  • de façon automatique par le véhicule à la détection de la moindre infraction ou à un quelconque geste ou choc suspect. C’est le cas par exemple des alarmes sans fil GSM qui peuvent s’avérer très efficaces face à un voleur non expérimenté. En effet, une fois la voiture déplacée, le système envoi un message au propriétaire. Ce dernier peut suivre le véhicule grâce au GPS de son téléphone et attendre que les voleurs soient à proximité d’un poste de police ou d’une patrouille pour enclencher l’arrêt automatique du véhicule et l’alarme.
  • par le conducteur du véhicule ou par une centrale de surveillance auprès de laquelle le conducteur a souscrit au préalable. Dans ce dernier cas, il suffit juste de les appeler. La centrale active donc le boitier qui émet un signal à bord du véhicule. La traque pour tenter de retrouver la voiture volée peut donc commencer avec l’aide de la police qui suit grâce au réseau satellite le signal émit.

Précisons que les véhicules haut de gamme qui sont d’abord assurés au prix fort contre le vol et l’incendie sortent généralement d’usine avec des systèmes antivol et de tracking sophistiqués embarqués. A bord de ces véhicules, on retrouve des systèmes de reconnaissance vocale, de reconnaissance des données biométriques, etc. L’alarme BLOCVOL qui fait partie des dernières trouvailles des ingénieurs contente des millions de consommateurs. Grâce à ce système, le démarrage du véhicule est uniquement subordonné à la succession de deux gestes prédéfinis (clignotant + vitesse par exemple) dans la mémoire de l’ordinateur de bord.

Consulter notre sélection des meilleures alarmes de voiture

Obligation et avantages à faire équiper sa voiture d’une alarme

équiper sa voiture d'une alarmeS’il est bien vrai que les assurance proposent aux clients des solutions préventives pour les prévenir de bon nombre d’incidents qui peuvent survenir vis-à-vis de leurs véhicules et des passagers, il est aussi vrai que le choix revient au client qui doit mesurer les risques que cela comporte lorsqu’il ignore les recommandations.

Dans le cadre de l’assurance vol, la question de l’alarme embarquée dans les véhicules n’est plus une question de recommandation mais d’exigence, d’obligation. Il y va même beaucoup plus de l’intérêt du client, propriétaire du véhicule, qui peut être entièrement remboursé en cas de vol de son véhicule. Certains clients n’attendent même pas l’assureur avant de sécuriser leurs véhicules. Cette attention est d’ailleurs fortement appréciée par les assureurs qui peuvent baisser la prime d’assurance en conséquence.

Mais pour que l’indemnisation tant promise arrive en temps opportun, les maisons d’assurance font des recommandations qui s’articulent autour de :

  • L’activation de l’antivol figurant au contrat. Une activation qui est forcément ultérieure à la survenance du vol ;
  • L’enclenchement de l’alarme qui doit être consécutif à l’activation de l’antivol ;
  • La fermeture des portières, capot et coffre lors du vol. Ces derniers devant être hermétiquement clos. La preuve de l’infraction (portières, capot, coffres forcés) devant être vérifiée une fois la voiture retrouvée ;
  • Déclaration du vol à l’assureur dans un délai de 2 jours ouvrés. Cette mesure protège l’assureur et l’assuré qui ne seront en rien tenus responsables des méfaits causés avec la voiture volée pendant cette période.

Ne pas respecter ces différentes clauses contenues dans le contrat d’assurance peut amener l’assureur à ne pas assurer le vol subi ou à opérer une retenue sur l’indemnisation.

Un dernier avantage non moins important est le fait qu’en cas de vol de votre véhicule, l’assureur se réserve le droit de supporter les frais de location temporaire de véhicule de la victime.

Mon assurance peut-elle m’obliger à installer une alarme dans ma voiture ?
5 (100%) 1 vote